Nombre de tests utilisateurs nécessaires pour optimiser l’ergonomie d’un site Web

Sans être statisticien, il est évident que plus le nombre de tests est important et plus les possibilités d’identification d’erreurs en termes d’ergonomie sont importantes. Il existe cependant des règles simples pour déterminer un nombre optimal de test utilisateurs.



D’après Jakob Nielsen (Usability Engineering) 5 participants lors de chaque phase du développement permettent de relever au moins 80% des problèmes, car le test utilisateur est un test qualitatif et que les problèmes d’ergonomie viennent des utilisateurs et non des logiciels.


Cependant d’après les études de Baccino (Mesure de l’Utilisabilité des Interfaces), 5 utilisateurs ne suffisent pas forcement à relever les principaux problèmes d’utilisabilité du fait que l’utilisabilité est liée à un groupe d’utilisateurs, les données recueillies ne reflètent donc pas forcément ce groupe d’utilisateurs, ce qui revient à constater qu’un petit échantillon n’est pas forcement représentatif de la population en général.

En ce cas le nombre d’utilisateurs doit être décidés en prenant l’ensemble de la cible démographique et en y effectuant des tests par groupe de 5, un test utilisateur pour un site à cible démographique large pourrait donc être le suivant :
- 5 tests d’utilisateurs d’homme de moins de 18 à 35 ans
- 5 tests utilisateurs de femmes de 18 à 35 ans
- 5 tests utilisateurs d’homme de plus de 35 ans
- 5 tests utilisateurs de femmes de plus de 35 ans

En conclusion, il est réconfortant de constater qu’un faible nombre d’utilisateurs suffit à optimiser l’ergonomie d’un site Web. Pourquoi donc se priver de tests d’utilisabilité ?

Posté le par Florian d'Appili dans Tests utilisateurs 1 commentaire